Le mot de la rentrée par Paul Woo Fon

Nous voilà repartis pour une nouvelle saison, une nouvelle année, et un bout de chemin que nous allons découvrir avec l’intérêt d’un enfant curieux de la Vie. Pour avancer dans la vie, par la Voie, les Taoïstes nous soulignaient l’importance de la Vertu.

La Vertu, le « TE » du Tao Te King : dans son sens éthique, mais aussi dans l’accomplissement d’une force interne, le Qi, l’énergie vitale, le carburant nécessaire pour la route.

On retrouve la même idée chez les philosophes grecs. La vertu en grec est “Arété”, elle se définit comme une disposition ou une capacité à agir. On y retrouve l’idée d’une potentialité naturelle à exprimer, mais aussi d’efficacité… Chez les grecs, la vertu s’entraîne, se pratique au niveau physique, comme au niveau spirituel et philosophique. En Grèce antique, la philosophie se pratiquait d’ailleurs aussi au gymnase…

Nous constatons de plus en plus dans notre monde moderne, malgré les technologies très sophistiquées à la portée de chacun, des « pannes » de plus en plus fréquentes qui nous tombent dessus. Cependant aucun complément alimentaire, aucune molécule n’est capable de compenser cette perte d’énergie croissante dans notre société où la techno-science règne de plus en plus sous la direction des quelques personnes les plus riches du monde.

Il est dit dans le Tao Te King que : “Le Retour est le mouvement du Tao”. Pour dire notamment qu’en vieillissant, l’homme apprend à revenir à l’état de l’enfance, de la multiplicité acquise le long se sa vie, revenir à l’unité, le Tai Chi.

Il nous semble qu’il est urgent de revenir aux vraies valeurs et avec des moyens simples, pour retrouver notre équilibre individuel, et collectif. Les Taoïstes préconisent une hygiène de vie accompagnée d’exercices énergétiques, tels que les Qi Gong et le Tai Chi, pour préserver notre potentiel énergétique, le développer petit à petit, car d’après eux, il ne peut avoir de développement spirituel sans un niveau de Qi suffisant.

Que nous reste-t-il des enseignements de nos vieux sages disparus depuis des milliers d’années ? :

Des leçons, de précieux écrits, des conseils à appliquer dans un contexte qui a beaucoup évolué depuis des centaines d’années. J’ai ressenti après ces dizaines années d’études et d’enseignement du Tai Chi, qu’il fallait renouveler sans cesse notre approche pédagogique, non seulement en améliorant notre enseignement, par l’apport de précisions techniques, mais aussi dans son adaptation à notre contexte, de sorte que nous puissions nous exercer le plus souvent possible en l’appliquant dans notre vie quotidienne pour en tirer un bénéfice immédiat.

D’autant plus que ces précieux écrits nous rappellent sans cesse que c’est par la pratique que nous accédons à la vraie Connaissance.

Retournons à notre sujet essentiel : le Qi, l’énergie vitale qui englobe en fait plusieurs types d’énergies.

Pour faire court, disons que avons besoin avant tout de deux types d’énergies naturelles :

  • Le Yi, l’Energie de la conscience, de l’attention, l’intention, la création. Il n’existe pas sous forme de pilule, ni en bouteille. Mais nous avons les YI GONG (Exercices pour le YI).
  • Le Qi, l’énergie du corps, sous forme musculaire pour les « forts », invisible pour les « faibles ». Ce sont ces derniers qui nous concernent, car comme le dit encore une fois le Tao Te King : Faiblesse est la coutume du Tao. Cela mérite une petite explication : l’air que respire le vieux maitre de Tai Chi, à l’origine, ne sert pas qu’à nourrir ses muscles (autrement les salles de musculation seraient des temples spirituels). Il en extrait directement l’Energie Vitale le QI ! (l’air qu’on respire s’appelle KONG QI, l’Energie du Vide littéralement). L’Energie du vide, le Souffle quantique, les chemins finissent par se rencontrer.

Concrètement, il me semble qu’il est plus important d’apprendre et de comprendre comment on doit respirer naturellement avec des exercices plus simples à faire, avant d’aborder des enchaînements super puissants mais complexes comme la Forme du Tai Chi,pour en tirer le maximum d’efficacité et du plaisir.

C’est pour cela que nos cours de Tai Chi pour débutants sont précédés d’une grande partie de chaque séance : de YI GONG et d’Exercices Taoïstes XPEO pour apprendre à réamorcer naturellement la respiration automatique qui fabrique réellement du QI.

Paul Woo Fon

Laissez un commentaire





Institut-Xpeo-Autrans-960

Articles récents

Photos du stage Maladie de Parkinson et activités adaptées

Le stage Maladie de Parkinson et activités adaptées du 5 au 7 mai 2018 a accueilli une trentaine de personnes chaque jour, malades et accompagnants. Plusieurs activités ont été proposées : Tai chi XPEO et applications, art thérapie, chant et atelier d’écriture. Le stage a aussi accueilli Amédée le clown (Yves Bertholet), pour un spectacle,…

Plus de 100 personnes pour la journée fibromyalgie et douleurs chroniques

Plus de 100 personnes sont venues assister à la journée fibromyalgie et douleurs chroniques organisée par l’Institut XPEO, le 13 mai 2018. Le fort succès de cette journée témoigne du grand besoin d’informations sur cette maladie, par les malades et leur entourage. Le docteur Anne Dumolard, rhumatologue et spécialiste des douleurs chroniques, a présenté un…

Le Tai chi chuan XPEO, une méthode douce aux bénéfices rapides

Le quotidien La Voix du Nord a consacré toute une page au Tai chi XPEO. Celle-ci décrit les bénéfices de la méthode XPEO pour tous ainsi que pour certaines pathologies comme la fibromyalgie, les douleurs chroniques, la maladie de Parkinson… La page aborde également la question du sport sur ordonnance. Les cours locaux à Loos,…