Conscience corporelle et énergie au quotidien
Conscience corporelle et énergie au quotidien

Découvrez le Tai chi - Qi Gong XPEO et apprenez à utiliser l'énergie vitale "qi" dans vos activités quotidiennes, pour la santé, le sport, le travail...


La Formation XPEO

Formation certifiante sur 2 ans

Acquérir un réel savoir-faire dans l’utilisation de l’énergie vitale Qi.

Maîtriser la pédagogie XPEO pour transmettre efficacement les techniques énergétiques, quel que soit le public.

Appliquer l’énergie vitale Qi à toutes sortes d'activités physiques :

dans le quotidien, dans le sport, dans un cadre professionnel ou artistique...

En savoir plus...


Les articles du blog

DSC00038-w

La voix, le chant et le travail sur l’énergie

Fabienne Colson est chanteuse lyrique et directrice artistique de la compagnie L'Empreinte vocale. Elle explique comment elle applique les exercices énergétiques XPEO dans sa propre pratique de chanteuse. En tant qu'enseignante, elle intègre également XPEO dans ses cours pour répondre...
Lire l'article...
Article-Le-Dauphine-17-avril-2016-vignette

« Deux heures qui ont changé ma vie ! »

Suite au stage Tai chi XPEO et maladie de Parkinson d'avril 2016, Le Dauphiné Libéré a recueilli le témoignage d'un des participants qui, dès la première heure, a ressenti les bénéfices de la méthode XPEO. Pour Khalid Benchekroun, le hasard...
Lire l'article...
P1050694-web

Mieux vivre grâce aux disciplines corporelles et énergétiques

Petit retour sur les activités du séjour Mieux vivre avec la maladie de Parkinson organisé en octobre 2015, avec quelques témoignages de participants... Quatre-vingts personnes, Parkinsoniens âgés de 40 ans à 80 ans et leurs accompagnants, ont fait le trajet...
Lire l'article...
Atelier Tango pendant le séjour Mieux vivre avec la maladie de Parkinson

Activité physique et maladie de Parkinson

Le numéro 125 de l'Echo, revue trimestrielle de l'association France Parkinson, consacre tout un dossier au rôle de l'activité physique dans la maladie de Parkinson. Nous publions ci-dessous l'article de Valérie Fraix, Eric Chevrier et Bettina Debû, du centre Expert...
Lire l'article...
mieux-vivre-parkinson

Le président de l’association France Parkinson parle d’XPEO

Plusieurs articles publiés dans Le Dauphiné Libéré ont donné la parole à des responsables de l'association France Parkinson, dont son président. Ils témoignent de leur expérience avec la méthode XPEO adaptée à la maladie de Parkinson. Interview de Didier Robiliard,...
Lire l'article...
Séance de Tai chi XPEO devant l'Escandille

Photos du séjour Mieux vivre avec la maladie de Parkinson

Le premier séjour - rassemblement Mieux vivre avec la maladie de Parkinson a eu lieu à Autrans du 16 au 20 octobre 2015. Sur l'ensemble du séjour, 80 personnes, parkinsoniens ou accompagnants, ont participé aux diverses activités proposées. Petit retour en...
Lire l'article...
reportage-F3-2

La presse en parle : France 3 Alpes

Des journalistes de France 3 Alpes, Nathalie Rapuc et Dominique Bourget, ont passé une journée de reportage auprès des acteurs du Tai chi XPEO pour les malades de Parkinson. Ils ont suivi un cours animé par Paul Woo Fon à...
Lire l'article...
Article-Echo-France-Parkinson

La presse en parle : l’Echo – France Parkinson

L'Echo est le trimestriel de l'association France Parkinson. Sur 36 pages, il aborde les progrès de la recherche, propose des conseils pratiques et des dossiers approfondis sur les divers troubles liés à la maladie, présente diverses disciplines bénéfiques aux parkinsoniens.
Lire l'article...

Ils pratiquent XPEO

Previous
Next

En adoptant une position juste de la méthode XPEO, je ressens un déséquilibre avant qui me procure un supplément d'énergie “gratuite” assez bluffante. C'est comme une force invisible qui me tire vers l'avant et soulage grandement mon effort physique. Cela me demande encore pas mal d'efforts psychologiques, en terme de concentration, mais j'en retire une récompense au niveau de l'économie musculaire.

Nicolas Binet,
coureur de trail confirmé et moniteur de ski

J’ai pratiqué le Tai Chi Chuan et le Qi Gong depuis plusieurs années, ces disciplines m’ont apporté beaucoup de souplesse, d’équilibre et de sérénité. J’ai eu une lombalgie. En plus des séances de kiné, je pratique la méthode XPEO qui m’a bien soulagé. En plus de l’aspect convivial des cours, je recommande XPEO à des amis pour soulager leurs douleurs articulaires.

Georges Barmasse,
76 ans, élève XPEO

Je suis atteinte depuis 18 ans de polyarthrite rhumatoïde, une maladie invalidante et très douloureuse. J’ai découvert le Tai Chi Chuan il y a 11 ans et le pratique assidûment depuis. Ces années m'ont permis de développer un équilibre énergétique, physique et mental.
Dans un premier temps, cette discipline corporelle m'a permis d'apprivoiser la douleur, tout en douceur, en l'acceptant, puis en me libérant des pensées négatives, de la colère et de la frustration contre cette maladie.
Avec une bonne hygiène de vie, de la persévérance, j'ai retrouvé une flexibilité des articulations qui me faisaient tant souffrir, et acquis souplesse, équilibre, concentration, maîtrise de mon organisme et de mes gestes, avec moins de fatigue et plus de mobilité. C'est ce “travail” personnel sur l’énergie, allié aux traitements médicaux, qui m’a amené à la rémission et m’a permis de me retrouver.
Aujourd'hui, j'enseigne le Tai Chi et XPEO, une belle revanche sur la polyarthrite rhumatoïde et un encouragement pour toutes et tous.

Ariane Outtier,
enseignante Tai Chi Chuan et XPEO

L'utilisation de la méthode XPEO permet d'augmenter son plaisir sur les skis grâce à la combinaison de deux facteurs. Le travail d'étirement postural permet une stimulation énergétique et aide le skieur à trouver un gainage juste, qui lui permet d'accéder à ce fameux déséquilibre avant.

Ce gain postural entraine une économie musculaire qui donne la sensation de s'être régénéré pendant la pratique. On ne rentre plus de sa sortie de ski affamé et broyé physiquement ! On rentre frais et disponible car on se fait deux fois plus plaisir sur les skis.

Anne-Laure Mignerey,
ex-membre de l'équipe de France de biathlon

Breveté d’état, conditionné de fait à une approche cartésienne pragmatique liée à la formation dispensée par l’École nationale de ski et d’alpinisme, il m’était difficile de percevoir que le point de départ pour soulever un bras, par exemple, puisse être le bout des doigts plutôt que les épaules et la masse musculaire du haut du corps. Au fil de quelques courts exercices avec Paul Woo Fon, pour avoir touché du doigt de manière fugace et infinitésimale ce que pouvait être l’énergie du Qi, le résultat n’en a pas été moins saisissant… voire troublant et convaincant par les sensations procurées.

Bernard Jean,
Directeur de l'Ancef

Dans ma pratique de raid dans les régions polaires, où nous skions sur la banquise et sur zone glaciaire tout en tractant des pulkas, la technique XPEO s’avère des plus utiles. Ces séjours de randonnée s’étalent sur des durées de plusieurs semaines, voire un mois. L’art de s’économiser est un dogme.
Se faire léger sur ses appuis donne une sensation d’être en effleurement au-dessus de la neige. Transcender ma fatigue durant une étape interminable passe par une concentration dans mes mains : le juste placement de mes poignets et de mes doigts pourrait presque m’éviter d’avoir des bâtons !

Gérard Manceau,
moniteur de ski et accompagnateur de raids en arctique

La vie nous emmène parfois vers des protocoles de soins lourds. Le Tai Chi Chuan a été une branche de l’arbre qui m’a aidée à garder la tête hors de l’eau. Lors du diagnostic, je pratiquais le Tai Chi depuis 8 ans. En continuant une pratique régulière pendant le traitement, j’ai constaté que je pouvais alléger la souffrance des effets secondaires et même supprimer les tensions qui s’étaient installées inconsciemment par la peur de l’inconnu.
Après la rééducation fonctionnelle, on m’a demandé de reprendre une activité sportive… Il fallait déjà que j’en commence une ! Sur les conseils de Paul, j’ai appliqué la méthode XPEO pour apprendre à marcher sans trop se fatiguer. Aujourd’hui, je viens de finir pour la deuxième fois la randonnée du semi-marathon Grenoble-Vizille… Sans aucune courbature cette année ! Je me suis même mis au skating depuis environ 4 ans. Je vais à mon rythme, mais je me fais plaisir !
Aujourd’hui, je pratique et enseigne le Tai Chi et XPEO depuis plusieurs années.

Odile Mathieu,
enseignante Tai Chi Chuan et XPEO

Depuis l'an dernier pour la pratique de mes sports de loisirs, j'ai remplacé la préparation physique en salle de gym et/ou au stade par la méthode XPEO.
J'apprends à être à l'écoute de mon corps, de mes sensations et à préserver mon capital santé. Dans la vie quotidienne ou en sport, sans les maux, il ne reste que le plaisir. Maintenant j'appréhende ma pratique d'une façon différente. Plus accessible et tout aussi, voire plus efficace quant aux résultats.

Jocelyne Duret,
48 ans, élève xpeo

La pratique régulière d’une activité physique et sportive est un investissement personnel dont on connaît les bienfaits à long terme sur la santé et le bien-être. Mais cette activité, avec l’âge, devient inadaptée, ou de plus en plus difficile en raison des incapacités qui s’installent.

De grandes études démontrent combien la pratique du Tai Chi a un intérêt chez les seniors dans la prévention des chutes, des troubles de la marche et de l’équilibre, la perte d’autonomie et du déclin cognitif, et favorise le maintien à domicile en préservant la qualité de vie. Le Tai Chi est une pratique exigeante, qui nécessite un long apprentissage. La méthode XPEO devrait, par les applications qu’elle offre, être plus accessible à un plus grand nombre dans notre société vieillissante, qu’il faut faire bouger.

Dr Martine Lapertot,
Responsable de service Gériatrie - médecine aigüe