Rémy a touché terre le 31 décembre, après 74 jours 6 heures et 35 minutes de traversée. Bravo à lui pour cet exploit incroyable ! Nous lui souhaitons un bon retour sur terre et chez lui, à Apt…

Retrouvez toutes les images de l’arrivée : http://www.remy-landier-defi-transat.com/larrivee-de-remy-en-images/

Bravo Rémy !

Bravo Rémy !

Le récit à quelques jours de l’arrivée

Partis le 18 octobre, cela fait maintenant deux mois que les coureurs de Rames Guyane sont sur l’Atlantique. Ils ne s’attendaient pas à une traversée aussi longue et tablaient plutôt sur 40 à 50 jours de course.

60 jours après, les coureurs sont toujours en mer, ce qui pose évidemment le problème de la nourriture… La pêche peut assurer un petit complément, mais ne constitue pas vraiment une option viable jusqu’à l’arrivée. Beaucoup avaient prévu environ 60 jours de vivres et sont aujourd’hui obligés de se rationner ou même de demander un ravitaillement, comme c’est le cas pour Harry Culas qui, piégé dans des courants, s’est retrouvé contraint d’abandonner.

 

Allez Rémy !

Rémy Landier, de son côté, avait compté plus large, il lui reste de quoi se nourrir pendant encore 20 jours, ce qui lui permet d’aller sereinement jusqu’au bout. Même si côté moral il traverse des hauts et des bas, la fatigue commençant à peser sur son organisme, la perspective de l’arrivée le motive d’autant plus.

Celle-ci devrait avoir lieu dans les tous prochains jours, même s’il est encore difficile de prévoir une date précise à cause des différents vents et courants. Le vainqueur de la course reste aussi encore incertain et dépendra en grande partie de ces veines de courants.

Rémy Landier (RL sur la carte) s'approche du courant sud-équatorial. Devant, ce sera à celui qui arrivera à profiter au mieux de cette veine.

Rémy Landier (RL sur la carte) s’approche du courant sud-équatorial. Devant, ce sera à celui qui arrivera à profiter au mieux de cette veine.

 

Mais qu’importe le classement, le plus important finalement dans un tel défi est d’arriver jusqu’au bout ! Et nous ne pouvons que rester admiratifs devant le courage de ces hommes et de ces femmes qui rament depuis 2 mois, seuls en plein océan, dans des conditions extrêmes.

Chapeau bas à Rémy qui réussit un exploit sportif incroyable, tout en portant les couleurs d’XPEO jusqu’à la Guyane. Merci à lui, bravo à tous !

Même en plein océan, Rémy ne quitte pas son T-shirt XPEO ! (source photo :http://www.remy-landier-defi-transat.com/nouvelles-du-9-decembre/)

Même en plein océan, Rémy ne quitte pas son T-shirt XPEO !
(source photo)

 

Suivez l’arrivée imminente de la course et apportez tous vos encouragements aux rameurs dans cette dernière ligne droite :
http://www.remy-landier-defi-transat.com
http://ramesguyane.com
https://www.facebook.com/rames.guyane

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *